Blog

Néphropathie chronique grave. (2014)

Points clés en biologie médicale

ALD 19 – « Néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif ou idiopa-thique » (Extrait)

Relèvent de l’exonération du ticket modérateur :

Néphropathie chronique grave :
Sont concernées les atteintes glomérulaires, interstitielles, vasculaires, tubulaires ou les maladies héréditaires rénales, évoluant sur le mode chronique, en présence d’au moins un des critères de gravité suivants :
un débit de filtration glomérulaire (estimé chez l’adulte par la formule de Cockcroft ou le MDRD et chez l’enfant par la formule de Schwartz) inférieur à 60 ml/min, à deux reprises à plus de 3 mois d’intervalle ;
une protéinurie permanente supérieure, de façon durable à au moins deux examens, à 1 g/24 h/1,73 m ² de surface corporelle et qui peut justifier un traitement continu ;
une hypertension artérielle permanente nécessitant un traitement médicamenteux au long cours (HTA > 130/80 mmHg) ;
des troubles métaboliques phosphocalciques, acidobasiques, électrolytiques ou une anémie nécessitant un traitement et une surveillance biologique ;
une uropathie nécessitant des soins et une surveillance continus.
L’exonération initiale est accordée pour une durée de 5 ans, renouvelable.