Infections parasitaires, tropicales et fongiques

Diagnostic de la distomatose à Fasciola hepatica (2018)

Les éléments recueillis au cours de cette évaluation convergent avec la majorité des modifications de la nomenclature proposées. La HAS considère que : le diagnostic d’une suspicion de distomatose passe par la recherche d’anticorps circulant par technique immunoenzymatique (EIA ou « ELISA ») ou d’hémagglutination indirecte (HAI) et par immunoempreinte…

Diagnostic de la trichinellose (2018)

La HAS considère que : le diagnostic d’une suspicion de trichinellose passe par la rechercher d’anticorps circulant par technique immunoenzymatique (EIA ou « ELISA ») ou par l’immunofluorescence indirecte (IFI) et par immunoempreinte (IE « Western blot ») ; les autres techniques sont obsolètes : l’immunoélectrophorèse (IELP), l’électrosynérèse (ELS), la…

Prise en charge et suivi complémentaires des enfants infectés par le virus Zika (2017)

L’apport des données biologiques au diagnostic d’infection par le virus Zika. Après infection par le virus Zika, de l’ARN est habituellement retrouvé pendant une durée médiane de 5 jours dans le sérum et de 10 jours dans les urines après le début des symptômes.Toutefois, il a été exceptionnellement observé que…

Évaluation des actes de diagnostic biologique de la pneumocystose (Pneumocystis jirovecii) (Argumentaire) (2017)

Stratégie diagnostique de la pneumocystose Les OP s’accordent pour considérer que la recherche directe associant deux techniques microscopiques ne suffit pas dans une stratégie diagnostique. Cette stratégie associe une détection microscopique et une par PCR en temps réel, sur LBA ou expectoration induite (CNPBAIHH). Le diagnostic par PCR en temps…

Diagnostic sérologique de la toxocarose (Larva migrans viscérale) (Argumentaire) (2017)

Concernant la recherche initiale, il n’est plus indiqué de réaliser simultanément deux techniques de recherche des Ac sériques comme spécifié dans la version actuelle de la NABM. La technique sérologique de référence est l’ELISA (EIA). Les autres techniques (IFI, l’ELS, l’IDD et l’HAGG) ne sont plus utilisées pour le diagnostic…

Diagnostic biologique de la toxoplasmose acquise du sujet immunocompétent Argumentaire (2017)

4.1.2 Principes généraux du diagnostic biologique La littérature apparaît consensuelle sur les grands principes suivants (5, 7, 8, 17, 19) : le diagnostic de toxoplasmose chez le sujet immunocompétent est basé sur des tests sérologiques, initiés par la recherche des IgM et IgG anti-Toxoplasma, l’objectif étant la différenciation des infections…

Diagnostic de la leishmaniose (Argumentaire) (2017)

Cette évaluation rapporte une homogénéité entre la plupart des modifications proposées par le demandeur et les conclusions des méta-analyses et les positions professionnelles. Au final, la HAS estime que : La recherche d’ADN Leishmania par amplification génique (PCR) est indiquée : devant toute suspicion de leishmanioses (cutanée, cutanéomuqueuse et viscérale)…

Diagnostic des infections à Aspergillus (Argumentaire) (2017)

1.4 Diagnostic des aspergilloses Le diagnostic biologique de ces pathologies est décrit comme difficile notamment du fait de très grand risque de contamination lors du prélèvement et de la difficulté à discriminer dans certaines circonstances une colonisation d’une infection (4-7). Étant donné que les pathologies dues au genre Aspergillus se…

Diagnostic de la strongyloïdose (anguillulose) (Argumentaire) (2017)

Le diagnostic de la strongyloïdose repose sur : la recherche des Ac sériques anti-Strongyloïdes stercoralis réalisée par la technique immunoenzymatique (« ELISA ») ; la recherche des larves dans les selles, réalisée par examen parasitologique des selles « classique » puis par une technique d’extraction, la méthode de « Baermann…

Diagnostic des candidoses invasives (Argumentaire) (2017)

1.3 Présentation des différents examens diagnostiques 1.3.1 Recherche directe de la levure dans le sang, les tissus et les liquides biologiques L’identification mycologique, notamment par hémoculture, est classiquement présentée comme la modalité diagnostique de première intention des candidoses systémiques. Elle comprend quatre étapes, le prélèvement, l’examen direct affirmant la présence…

Prise en charge et prévention du paludisme d’importation. (2017)

Paludisme à Plasmodium falciparum Sur le plan biologique, la thrombopénie est l’anomalie la plus fréquemment observée et sa valeur prédictive positive est élevée. Associée à une anémie hémolytique modérée et à une hyperbilirubinémie libre, elle oriente le diagnostic. L’absence d’hyperleucocytose, voire une leucopénie, sont également évocatrices. La CRP est augmentée…

Évaluation des actes de diagnostic biologique des infections à Plasmodium (Argumentaire) (2016)

En situation d’urgence, la recherche d’une infection palustre est réalisée par une technique microscopique, par frottis sanguin mince en premier lieu – car, ayant également des indications en hématologie, il est souvent mieux maitrisé par les laboratoires polyvalents – et si nécessaire par goutte épaisse. En cas d’infection par P.…

Avis relatif à la prise en charge médicale des personnes atteintes par le virus Zika (2015)

Au vu des données de la littérature, pour le diagnostic des infections par le virus Zika, la stratégie suivante est recommandée : • Diagnostic simultané d’infections par les virus dengue, chikungunya et Zika o Dans les départements où la dengue est endémique : prélèvement de sérum pour le diagnostic des…

Bilharziose à Schistosoma haematobium dépistage et traitement. (2014)

En conséquence, le HCSP recommande De réaliser le dépistage de la bilharziose urinaire en relation avec l’exposition en Corse, par la réalisation d’une double sérologie associant deux techniques différentes : Elisa/hémagglutination. Le test est positif si au moins une des deux techniques est positive.Une filière biologique doit être mise en…

Diagnostic biologique direct précoce de la dengue par détection génomique du virus avec RT-PCR (2013)

Quelle que soit la situation épidémique, la RT-PCR est le test de première intention jusqu’au 7ème jour après l’apparition des signes cliniques. Cependant, compte-tenu de l’offre actuelle (nombre de laboratoires maîtrisant le test), il est encore à ce jour possible de recourir à la recherche de l’antigène NS1 lorsque la…