Blog

Diabète gestationnel. (2010)

Points clés en biologie médicale

Dépistage ciblé

Il est recommandé de dépister le DG en présence d’au moins un des critères suivants (grade A) :

– âge maternel = 35 ans,

– IMC (indice de masse corporelle) > 25 kg/m2,

– antécédents de diabète chez les apparentés au premier degré,

– antécédents personnels de DG ou d’enfant macrosome.

En l’absence de ces facteurs de risque, le bénéfice et le rapport coût/efficacité du dépistage restent à évaluer. Il n’y a donc pas d’arguments suffisants pour recommander un dépistage systématique (accord professionnel).

Dans tous les cas, la décision de dépister ou de ne pas dépister le DG doit faire l’objet d’une évaluation et d’une information individuelle.

Ce dépistage se fera par :

Une glycémie à jeun au premier trimestre (objectif principal étant de diagnostiquer tôt les DT2) [grade B] :

une glycémie à jeun = 0,92 g/l (5,1 mmol/l) définit un DG (seuil déterminé par le consensus international de l’International Association of Diabetes Pregnancy Study Group [IADPSG]) ;

une glycémie à jeun = 1,26 g/l (7 mmol/l) définit un DT2.

Une hyperglycémie provoquée par voie orale (HGPO) entre 24 et 28 SA, avec 75 g de glucose et mesure des glycémies à 0, 1 et 2 heures.

Une valeur atteinte ou dépassée, respectivement 0,92 g/l (5,1 mmol/l), 1,80 g/l (10,0 mmol/l) et 1,53 g/l (8,5 mmol/l) définit le DG (accord professionnel).

Le traitement spécifique du DG (régime diététique, autosurveillance glycémique, insulinothérapie si indiquée) réduit les complications périnatales sévères, la macrosomie foetale et la prééclampsie, sans majoration des risques de césarienne (grade A). Dans l’état actuel des connaissances, l’objectif actuellement validé est d’obtenir une glycémie à jeun inférieure à 0,95 g/l (grade A). Il n’existe à ce jour aucune étude interventionnelle validant le seuil de 0,92 g/l comme objectif thérapeutique. Il n’existe pas non plus de données suggérant de privilégier la mesure postprandiale à 1 heure ou à 2 heures, ni les seuils à retenir : 1,30 g/l ou 1,40 g/l à 1 heure ou 1,20 g/l à 2 heures. Ce dernier seuil est actuellement à conseiller (grade A).

L’insuline doit être envisagée si les objectifs glycémiques ne sont pas atteints après 7 à 10 jours de règles hygiéno-diététiques (grade A). Les antidiabétiques oraux n’ont pas l’autorisation de mise sur le marché (AMM) pendant la grossesse et ne sont pas recommandés (grade C).