Infections et grossesse

Dépistage prénatal de l’infection à Cytomégalovirus (CMV) (2019)

Le CNGOF maintient donc sa position et ne recommande pas le dépistage anténatal systématique étant donné : l’absence d’évaluation des effets positifs ou négatifs d’un tel dépistage et de l’absence d’évaluation médico économique la difficulté de l’information les possibles difficultés d’interprétation des sérologies et l’absence de possibilité de faire un…

La prévention de l’infection à cytomégalovirus (CMV) chez la femme enceinte et chez le nouveau-né (Rapport) (2018)

RECOMMANDATIONSLe HCSP recommande que: Ni le dépistage systématique de l’infection à cytomégalovirus (CMV) chez la femme enceinte, ni le dépistage systématique de l’infection congénitale chez les nouveau-nés ne soient mis en oeuvre. Concernant les mesures d’hygiène : L’information sur les risques de l’infection à CMV et sur sa prévention par…

Diagnostic biologique de la toxoplasmose acquise du sujet immunocompétent Argumentaire (2017)

4.1.2 Principes généraux du diagnostic biologique La littérature apparaît consensuelle sur les grands principes suivants (5, 7, 8, 17, 19) : le diagnostic de toxoplasmose chez le sujet immunocompétent est basé sur des tests sérologiques, initiés par la recherche des IgM et IgG anti-Toxoplasma, l’objectif étant la différenciation des infections…

Diagnostic par détection virale et ou sérologie des infections à virus Herpes simplex et varicelle-zona dans le cadre mère-enfant (Argumentaire) (2016)

la détection de l’ADN viral par PCR est aujourd’hui la technique habituellement préconisée pour le diagnostic direct des infections à HSV et VZV dans le cadre mère-enfant, quel que soit le prélèvement ; la culture manquant de sensibilité, étant plus longue, laborieuse et sensible aux conditions de stockage et de…

Diagnostic par sérologie et ou par recherche du génome viral de l’infection congénitale à cytomégalovirus (2015)

La détection des IgM anti-CMV permet de suspecter une primo-infection mais n’indique pas toujours une primo-infection récente à CMV. Elle peut en effet : persister pendant six à neuf mois chez certaines femmes enceintes après la phase aiguë de primo-infection ; être détectée pendant une infection secondaire (réactivation ou réinfection)…

Recommandations de bonne pratique pour les infections urinaires au cours de la grossesse. (2015)

2.2. Dépistage et diagnostic biologique 2.2.1. Dépistage par bandelette urinaire (BU) Les recommandations françaises considèrent que la bonne VPN des BU associant leucocytes et nitrites permet de les recommander pour le dépistage de la colonisation urinaire pendant la grossesse, notamment chez les femmes sans facteur de risque d’IU, un ECBU…

Sérodiagnostic toxoplasmose. (2010)

CNR TOXOPLASMOSE A) Les techniques de dépistage ou « de première intention » De nombreuses techniques basées sur des principes immunologiques différents (agglutination, immunofluorescence, immunoenzymologie) peuvent être utilisées en première intention dans le sérodiagnostic de la toxoplasmose. Toutefois, à l’heure actuelle en France, la majorité des laboratoires utilise des techniques…

Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse et dépistage prénatal de l’hépatite B (2009)

Recommandations concernant la toxoplasmose En l’état actuel des connaissances, la HAS recommande que soit proposée la réalisation d’une sérologie toxoplasmique dès la première consultation prénatale et le plus tôt possible après la conception, en l’absence de preuve écrite de l’immunité. Cette sérologie doit reposer sur la détection des IgG et…

Prévention anténatale du risque infectieux bactérien néonatal précoce (2001)

À l’exception des femmes ayant un antécédent d’accouchement prématuré, le prélèvement vaginal systématique n’est pas recommandé en début de grossesse (grade A). Il est recommandé de réaliser un prélèvement vaginal : • en cas de signes cliniques de vulvo-vaginite chez la femme enceinte : prurit vulvaire, sensations de brûlures cervico-vaginales,…