Blog

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C (Synthèse) (2011)

Points clés en biologie médicale

Recommandations de la HAS

4.1 Dépistage de l’hépatite C

La HAS, en accord avec l’avis du groupe de travail HAS, valide l’algorithme biologique de dépistage de l’hépatite C proposé par le groupe de travail « Amélioration du dépistage des hépatites B et C », à savoir, la détection des Ac anti-VHC chez les personnes à risque.

En cas d’Ac anti-VHC négatifs, le résultat du dépistage doit être annoncé de la façon suivante :
absence de contact avec le VHC sauf infection récente avant séroconversion ou immunodépression sévère.

En cas de suspicion d’infection récente, la HAS recommande de refaire le dosage des Ac anti-VHC 3 mois après.

Chez une personne très immunodéprimée, la HAS recommande de réaliser une recherche de l’ARN du VHC par PCR sur le premier prélèvement.

En cas d’Ac anti-VHC positifs, la HAS recommande le contrôle de la sérologie par un nouveau test immuno-enzymatique (EIA) avec un autre réactif sur un deuxième prélèvement comme prévu dans la nomenclature des actes de biologie médicale (acte 3785).
En cas de sérologie de contrôle positive sur le deuxième prélèvement, le résultat à annoncer est contact avec le VHC. Dans cette situation, la HAS recommande la recherche de l’ARN du VHC par PCR qualitative ou quantitative sur ce même deuxième prélèvement.


4.2 Dépistage de l’hépatite B

En conclusion, pour le dépistage du VHB, la HAS retient à l’issue de son évaluation, incluant une évaluation économique, les trois stratégies suivants :
la recherche des trois marqueurs d’emblée (Ac anti-HBc, Ag HBs et Ac anti-HBs),
le dépistage utilisant le contrôle avant vaccination de la nomenclature des actes de biologie médicale (Ac anti-HBc et Ac anti-HBs)
et la stratégie « Ag HBs et Ac anti-HBs ».